Trouve ton pourquoi ?

 

On va se le dire, aller s’entraîner, c’est pour la plupart une corvée ! Sérieux, prendre une heure à une heure et demie d’une journée fatigante et bien remplie, ce n’est vraiment pas facile. En plus, on a tous des modèles à qui on voudrait bien ressembler. Tsé la p’tite cr*ss de shapée trop parfaite sur YouTube ou sur Instagram ou bien le gars avec des ast* d’épaules avec taille en V. En plus, eux autres, ils ont tous des abdos d’acier. Pis ça d’l’air dont facile avoir ça ! Pis ça d’l’air à dont bien être merveilleux de manger de la luzerne six fois par jour pis d’boire de l’eau.  En plus, comme si c’tait pas assez, eux autres, où ils s’entraînent, il fait toujours beau. Viens dont icitte le faire ton ‘ti vidéo en j-string à -40, on va voir si tu vas garder ton ‘ti sourire dans ta face ! D’un autre côté, même si je me filme sur la plage à Vauvert en plein été en plein soleil, je n’ai aucune chance de leur ressembler si je ne met pas un minimum d’efforts.

 

Premièrement, je me suis demandé si être en shape, c’est nécessairement être en santé ? Et bien non. Les icône déshydratées, dopées, qui trônent au sommet du fitness ont une shape, mais néglige considérablement leur santé. Donc, est-ce que je veux être en santé ou être en shape ?

 

Et c’est quoi, être en santé ?

 

Ça, c’est une cristie de bonne question ????. Pour ma part, être en santé se décline en trois aspects :  

  • L’aspect psychologique; 

  • L’aspect émotionnel; 

  • Et enfin l’aspect physique;

 

Être en santé psychologique, c’est d’être bien entre tes deux oreilles. Être sur son X comme on dit. Bien avec soi-même et avec nos décisions. L’activité physique peut grandement contribuer à améliorer sa santé psychologique.

 

Être en santé émotionnelle, c’est d’être bien avec tes émotions, mais aussi dans tes relations interpersonnelles. Là encore, l’activité physique peut aider à trouver un certain équilibre émotionnel.

 

Être en santé physique, c’est bien plus que d’avoir un taux de cholestérol stable et normal. Être en santé physique, c’est d’abord de s’accepter tel que l’on est. Tu sais, accepter les trucs que tu n’aimes pas, mais que tu ne peux pas changer. Tu comprends que s’accepter, ce n’est aucunement une défaite pour ne pas s’entraîner. Ce n’est pas parce que tu as toujours été en surplus de poids que tu dois te condamner à ça et que tu dois nourrir ce surplus. Si tu n’aimes pas l’image que tu projettes, que tu as de grosses cuisses, des bras mous, c’est à ça que tu dois t’attaquer. Ton nez crochu, lui, tu dois l’accepter ????.

 

Bon, bonne job de faite ????. Là, tu sais exactement pourquoi tu veux t’entraîner et pourquoi tu veux le faire. Ça va t'aider à définir tes objectifs et vérifier les résultats pour être vraiment en santé. 

 

Ensuite, tu dois déterminer si tu veux être en shape ou être en shape et en santé..Pour toi, 

être en shape, c’est quoi ? Que veux-tu exactement ? Culturisme, homme fort, fitness, bikini  ou juste perdre du poids ?

 

  • Culturisme : entraînement basé sur le développement musculaire; obligation de prendre différentes sortes de stéroïdes ou d’hormones de croissance; presque aucun cardio. Le cardio est utilisé seulement pour gérer les masses graisseuses; très dispendieux et très exigeant. On parle de 6 repas par jour. Très peu de reconnaissance et de gain excepté pour celui au sommet.

 

  • Homme fort : très similaire au culturisme. Cependant, aucune gestion de la graisse et plus de cardio; entraînements basés sur la force et la puissance. Risques de blessures extrêmement élevés.

 

  • Fitness : comme le culturisme, mais en moins extrême. L’industrie a voulu, avec le fitness, se donner bonne presse en créant cette catégorie. Les athlètes sont plus près d’un homme normal que d’un monstre de 325 lbs. Cependant, c’est tout aussi exigeant.

 

  • Bikini : entraînement basé sur les formes, la symétrie et le balancement du corps. C’est mettre le corps de la femme sans être trop musclée et déshydratée. La gestion de la graisse et le cardio sont à l’honneur. Le menu est complété par la musculation modérée.

 

  • Perte de poids : c’est ce que tout le monde essaie de faire et de comprendre comment ça fonctionne.


 

Comme tu peux le voir, c’est très différent d’un style à l’autre. Certes, c’est peut-être très simpliste comme description, mais tu comprends ce que je veux dire.

 

Prenons mon exemple. À l’aube de mes 40 ans, le docteur m'a dit que je commençais légèrement à  faire du cholestérol et de la pression artérielle ????. C’était la panique ????. J'avais laissé tomber l’entraînement dû à des problèmes financiers et personnels. Je me nourrissais mal et j’avais pris du poids. Mon pourquoi était donc de recommencer à bien manger, à incorporer des aliments qui aident à baisser le taux de cholestérol et la pression sanguine et me remettre à l’exercice physique pour retrouver une image de moi près de mon acceptation. C’est ce que j'ai fait graduellement jusqu’à ce que quelque mois plus tard, je retourne chez le docteur pour qu’il me confirme que tout était redevenu normal et que j'avais perdu mes quelques livres en trop. J'ai retrouvé la santé, la vraie santé. Pas une simple image mensongère d’un gars en santé.

  

Trouver mon pourquoi m’a motivé à garder le cap durant tous ces mois et à me botter le cul comme ont dit par chez nous pour m’entraîner durant les journées froides d’hiver pour que quand je retourne à Vauvert, je sois fier de ce que je suis ????.

L’hiver est à nos porte, alors il est temps pour toi de trouver ton pourquoi.